Comment choisir le bon composteur ?

Le compostage permet la conversion et la valorisation d’une matière organique. Si le composteur doit être choisi en fonction des besoins de l’utilisateur, il y a également d’autres critères qui rentrent en ligne de compte.

Prendre en compte les ouvertures

Un composteur sans ouvertures n’en est pas réellement un. Les ouvertures jouent un rôle assez important dans la structure de ce matériel. Elles favorisent la récupération du compost mûr et l’aération des tas. De plus, elles permettent que ces derniers soient facilement remués. Par conséquent, tout composteur doit disposer d’ouvertures adaptées pour plus d’efficacité et de praticité.

Considérer le matériau du composteur

Il existe sur le marché des composteurs en bois et d’autres en plastique. Les premiers sont les plus utilisés pour le compostage, même s’ils ne sont pas les plus écologiques. Quant aux seconds, ils sont de moindre qualité, mais ne manquent pas de jouer convenablement leur rôle. Vous pouvez aussi opter pour les composteurs en plastique recyclé. Ils sont d’ailleurs les plus recommandés puisqu’ils sont très écologiques.

Examiner le type de composteur

En fonction de la méthode de production de compost, vous avez le choix entre :

– le lombricomposteur ;
– le bac à compost ;
– le composteur rotatif.

Si bon nombre de personnes préfèrent le lombricomposteur aux autres types de composteurs, c’est à cause de l’excellente qualité de compost qu’il permet de produire. Il possède 4 étages ou niveaux et l’on y élève des vers rouges. Au premier étage, on peut observer un robinet qui permet le recueil et le stockage du jus de compost. Au second plan, un bac avec du compost mûr est prévu. Le troisième étage contient des matières organiques en pleine décomposition et le dernier étage permet l’ajout de nouvelles matières organiques.

De son côté, le bac à compost a l’avantage de ne pas faire subir des variations de température au compost. Il est parfait comme isolant et est souvent sous forme cylindrique ou cubique. En outre, sa version plastique est beaucoup plus résistante que sa version en bois. Il s’agit aussi d’une solution très économique.

Enfin, le composteur rotatif a toujours une forme cylindrique. Il est souvent équipé de roulettes ou monté sur pieds. Avec une manivelle, son détenteur peut faire tourner le compost sur lui-même et s’épargner ainsi la fameuse corvée du mélange. Cependant, le composteur rotatif est beaucoup plus cher qu’un composteur classique.

Choisir selon l’encombrement

Avant de procéder à un choix de composteur, il ne faudrait pas oublier l’espace que devrait prendre ce dernier. Par conséquent, il faut choisir un format qui correspond au lieu d’installation. Il serait plus prévoyant de prendre des mesures.

Ne pas négliger le coût

Le prix souvent élevé des composteurs amène plusieurs férus du jardinage à s’en fabriquer un au lieu d’en acheter. Cependant, beaucoup n’arrivent pas à doter ces composteurs maison d’une bonne étanchéité. Ainsi, les vers pourraient s’échapper à tout moment et envahir les lieux. Il vaut donc mieux investir quelques euros pour un composteur d’excellente qualité et qui pourrait durer dans le temps.

Ainsi, le prix de ce matériel varie entre 25 et 200 euros. Il va même au-delà de cette somme pour les équipements les plus sophistiqués. Toutefois, il ne faut pas oublier les dépenses annexes comme l’achat de pain coco, de vers et de mélange chaulé. Les matelas d’humidification sont aussi indispensables.

Vous avez désormais de nombreuses techniques pour choisir un composteur adapté à votre jardinage. N’hésitez pas à appliquer ces conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *