Quelles sont les meilleures plantes anti-moustiques ?

Les répulsifs industriels ne sont pas exempts de risques, compte tenu des substances chimiques présentes dans leur composition. Utilisées depuis des millénaires, certaines plantes parfaitement inoffensives ont le pouvoir d’éloigner les insectes de façon efficace et durable. Leur secret : elles contiennent des molécules odorantes, qui en plus d’être embaumantes, dissuadent le nuisible de s’approcher des habitations. Découvrez quelques-unes de ces solutions anti-moustiques naturelles.

La citronnelle

Les vertus anti-moustiques de la citronnelle sont célébrées à travers le monde. Des études modernes ont en outre révélé que l’huile essentielle qu’elle contient exerce un double effet dissuasif. En premier, le parfum de cette plante participe à masquer les odeurs corporelles et rend l’humain indétectable par l’insecte.

Ensuite, l’air embaumé par la citronnelle repousse le moustique par la senteur citronnée exhalée. La meilleure façon de profiter des propriétés de la plante est de la faire pousser dans son jardin. Si en revanche, vous ne possédez pas d’espace aménagé pour ce faire, optez pour une culture en pot.

De plus, il s’agit d’une espèce végétale pérenne et de croissance rapide. Il suffira de disposer les pots tout autour de votre façade pour constituer une barrière anti-moustiques.

Le basilic

Plusieurs principes actifs aux fonctions anti-moustiques ont été mis en évidence par les chercheurs sur le basilic. Ceux-ci sont notamment impliqués dans les beaux effluves émis par l’aromate dans les jardins. En somme, ces senteurs agréables à nos papilles olfactives sont irrespirables pour l’indélicat volatile.

Pour retirer un effet maximal de l’utilisation du basilic, il est conseillé d’en faire pousser une quantité donnée et d’opérer une disposition spatiale adéquate. Un jardinier spécialiste des plantes aromatiques saura vous y aider.

La mélisse officinale

Souvent utilisée dans les aires rurales pour son action efficace de répulsion vis-à-vis des moustiques, la mélisse est une sous-espèce de la menthe. La senteur citronnée est également à son niveau l’arme naturelle dont l’émanation fait fuir l’insecte. Tout comme la citronnelle, la mélisse officinale est idéale à cultiver en pot.

Disposée sur une terrasse ou le rebord d’une fenêtre, elle pousse facilement et empêchera les moustiques de s’introduire dans vos chambres. Comme c’est le cas souvent pour ce type de protection, il peut arriver que quelques moustiques passent à travers le dispositif. Toutefois, ces solutions restent globalement efficaces.

L’herbe à chat

Encore appelée cataire en botanique, l’herbe à chat n’est pas connue que pour attirer les félins domestiques. Son essence constituée de népétalactone possède un fort pouvoir anti-moustiques. Ce dernier a été évalué à près de 10 fois celui des répulsifs industriels. Cette espèce résistante d’automate proche de la menthe est donc à privilégier dans votre jardin.

Toutefois, si elle croît aisément, des précautions de plantation s’imposent car la népétalactone est une substance délectable à l’odorat des chats. Plantez-le à l’écart des autres végétaux pour éviter que les chats ne piétinent tout votre parterre fleuri.

Lavande et menthe pouliot

Ces deux plantes de jardin ont une multitude de similitudes. En premier, ce sont des plantes décoratives, qui par leurs fleurs, disséminent un arôme suave et très agréable. Ce même parfum recèle des essences répulsives très incommodes aux moustiques et aux insectes en général.

C’est encore ces senteurs qui attirent toutes sortes de jolis papillons au printemps. Enfin, ce sont des ingrédients prisés en cuisine. Une culture en pot facilite leur transport à proximité des portes ou fenêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *